Cette année, la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) se déroulera du 20 au 28 novembre sur le thème de la solidarité.

Solidarité rime avec zéro déchet. Pensons notamment au réemploi qui a plusieurs atouts : celui de donner une seconde vie à ses objets, appareils électro-ménagers, vaisselle, vêtements,… qui seront revalorisées par des hommes et des femmes dans les nombreuses ressourceries que compte le pays (plus de 240 comptabilisées en France par Greenecho et localisables sur https://www.greenecho.fr/carte/)Et bien sûr, une majorité de ces objets trouvera preneur, que ce soit l’étudiant qui cherche à se meubler à moindre coût, la famille adepte de la seconde-main pour rhabiller les enfants, quel qu’en soient les raisons mais aussi des retraités en quête d’objets durables, la boucle est bouclée !

A l’occasion de cette semaine, nous souhaitons refaire un point sur les bases de la démarche zéro déchet et pour cela, nous vous donnons quelques conseils pour vous lancer, en toute sérénité.

Pourquoi réduire ses déchets ?

390kg de déchets produits par an et par français

Si la SERD existe encore en 2021, c’est que nous pouvons faire d’avantage d’efforts. Parce qu’une photo vaut mieux que 1000 mots, voici en image le constat qui nous pousse à agir : 390 Kg, c’est le poids moyen de déchets produit par an et par français.e. Le gaspillage alimentaire représente à lui seul 30 Kg par habitant, soit l’équivalent d’un repas par semaine !

Sans parler de la surconsommation qui épuise petit à petit les ressources de notre planète. Si l’ensemble des humains vivait comme un.e français.e, il nous faudrait l’équivalent de 2,7 planètes pour assouvir notre consommation (source : Global Footprint Network. Pour info, le site dispose d’une calculatrice d’empreinte carbone : https://www.footprintnetwork.org/)!

Le zéro déchet, un choix de vie bénéfique à la société et à la planète

Quand on entend le terme zéro déchet, on pense souvent contrainte, extrême, difficulté, perte de confort. Pourtant, s’engager dans une telle démarche est bien plus gratifiant que l’on ne le croit, qui peut être vécue de manière très positive si l’on y met les bons ingrédients !

95 % des déchets de notre quotidien peuvent être éliminés par des gestes simples à mettre en place au quotidien.

Bonne nouvelle donc, la majeure partie des déchets que l’on retrouve dans nos poubelles peut être évitée ! Pour cela, rien de plus simple, l’on pense à cette pyramide que nous allons décortiquer ensuite :

Refuser, c’est : Ne pas accepter les échantillons, les prospectus (procurez-vous un stop pub auprès de votre mairie), les cartes de visite, les goodies, la vaisselle jetable,… Non merci ! Cela peut sembler difficile au départ mais vous verrez que vous vous sentirez plus léger à force d’éliminer tout ce superflu de votre quotidien !

Réduire, c’est : Aller à l’essentiel en faisant le tri et vous contenant de ce qui est nécessaire à vos besoins. Pour cela, posez-vous la question : En ai-je réellement besoin ? Que ce soit matériel, au niveau des vêtements,… Vous pouvez passer en revue chaque pièce de votre maison et procéder à un tri qui vous permettra de garder ce dont vous vous servez ou avez réellement besoin et de revendre ou donner le reste.

C’est aussi réduire ses déchets alimentaires en vous organisant de manière à optimiser vos restes et à faire vos courses avec un menu planifié pour chaque semaine et la liste des ingrédients qui en découle.

Réutiliser, c’est : utiliser un produit plusieurs fois pour économiser les ressources générées par sa production. Cela va du coton lavable à la machine à pain achetée d’occasion ou louée, en passant par les repair cafés pour apprendre à réparer son électroménager en panne ! Voici un site qui vous sera très utile à ce sujet : https://repaircafe.org/fr/

Si vous n’avez pu appliquer les 2 R précédents, c’est que là qu’entre en jeu le recyclage.

Recycler, c’est : Si vous vous retrouvez avec un emballage recyclage, veillez à respecter les consignes de tri applicables dans votre commune. N’oublions pas que le recyclage est énergivore, qu’hormis le verre, les autres matériaux ne se recyclent pas à l’infini et peut être contraignant pour certaines personnes. Privilégiez les achats en vrac que vous transporterez dans des contenants réutilisables !

Et parce que 1/3 des déchets de notre poubelle est organique, nous pouvons tout à fait composter ces derniers. Bon pour la planète et votre jardin, il existe différentes méthodes : tas, fût, sillo, lombricompot, bokashi,… Certains bacs à déchets accueillent également les bio déchets. Renseignez-vous auprès de votre commune. Vous pouvez également participer à un atelier avec un maître composteur en région.

Si vous souhaitez participer à des actions menées dans votre région dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, nous vous invitons à consulter cette page : cliquez ici.

Et n’oubliez pas : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *